Stéphane Bern, son départ de RTL : un problème d’argent ?


La rentrée se prépare activement du côté des stations de radio. RTL en particulier a opéré de gros changements en se séparant de l’un de ses animateurs : Stéphane Bern. « RTL et Stéphane Bern ont en effet choisi de mettre fin, à l’issue de la saison en cours, à leur collaboration qui avait démarré en 2011« , a-t-il été confirmé via un communiqué officiel le 19 mai 2020. Après neuf ans passés à animer À la Bonne Heure!, le gardien du patrimoine français tire donc sa révérence et s’est trouvé une nouvelle famille auprès d’Europe 1. Il débarquera à partir de la fin du mois d’août et co-animera une émission inédite avec Matthieu Noël entre 16h et 18h autour de l’Histoire évidemment.

Conscient de ne plus partager les mêmes centres d’intérêt que RTL, l’animateur confiait à 20 Minutes que la station n’avait « visiblement plus envie de (lui)« . Et il ne croyait peut-être pas si bien dire au vu des dernières révélations du Parisien. Lors d’un article paru ce dimanche 31 mai, le quotidien a rapporté les propos recueillis des dirigeants de RTL, lesquels ont indiqué que la passion de leur animateur vedette était bien moins dévorante qu’à ses débuts. « Nous étions d’accord avec lui sur le fait que l’émission s’était essoufflée après neuf saisons. C’est très difficile de se renouveler« , a expliqué Gauthier Hourcade, le directeur des programmes.

Mais est-ce bien là toute l’histoire ? D’après « un ponte de la station » dont l’identité est gardée secrète, Stéphane Bern commençait surtout à agacer autour de lui. « La vérité, c’est que Stéphane Bern s’est reposé sur ses lauriers, car il se croyait protégé, comme du temps de l’ancien patron Christopher Baldelli. » La faute également à son salaire qui serait devenu trop pesant pour RTL. « Mais depuis l’arrivée de Régis Ravanas, plus personne ne l’est. L’époque est aux économies. Et le nouveau patron n’est pas impressionné par la proximité de l’animateur avec le couple Macron« . Un départ plus houleux que prévu donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*