Meghan Markle et Harry : Pourquoi leur mariage annonçait la rupture royale


Depuis leur confortable villa de Los Angeles, le prince Harry et Meghan Markle fêtent leurs deux ans de mariage ce 19 mai 2020. Un anniversaire particulier puisqu’il s’agit du premier depuis que le couple a pris ses distances avec la monarchie britannique, dans l’espoir d’une vie plus paisible en Californie. Bien que cette décision ait créé le scandale outre-Manche en début d’année, elle n’a pas été une surprise. Déjà lors des préparatifs du mariage, célébré dans le faste au château de Windsor, le 19 mai 2018, des tensions laissaient présager une intégration difficile pour l’ex-actrice.

« Ce que Meghan veut, Meghan l’aura » : voilà une citation qui suit Meghan Markle depuis qu’elle est devenue duchesse de Sussex. Une réplique que le prince Harry aurait lui-même assénée à leur personnel durant l’organisation de leurs noces, comme l’avait rapporté l’expert royal et biographe Robert Jobson quelques mois plus tard. Avant même de rejoindre officiellement la famille royale, l’Américaine avait déjà l’image d’une diva exigeante ayant du mal à s’approprier un protocole.

Pourtant, Meghan Markle n’a pas eu tout ce qu’elle voulait pour son mariage. En plus de se voir privée de la tiare en diamants et émeraudes qu’elle convoitait, que la reine avait semble-t-il mise de côté pour le mariage de sa petite-fille la princesse Eugenie célébré cinq mois plus tard, elle n’a pas pu désodoriser la chapelle Saint-George… « Meghan n’aimait pas l’odeur de la chapelle, qui, comme on peut s’y attendre, sent un peu le renfermé, avait rapporté la journaliste Rebecca English. Elle voulait que des membres du personnel se baladent avec ces atomiseurs, comme des pulvérisateurs, et aspergent la chapelle de parfum avant que tout le monde arrive. Buckingham s’y est opposé et a expliqué à son bureau, poliment, mais fermement, que c’était la chapelle de la reine et que c’était tout simplement inconvenant. »

Un nouveau pays et une belle-famille peu réceptifs

Avec les autres membres de la famille royale, l’intégration n’a pas été simple non plus. Inquiet de voir son petit frère se marier après deux ans seulement de romance avec une actrice américaine, le prince William aurait fait part de ses doutes à Harry, qui aurait été particulièrement froissé du manque de soutien de son aîné. Kate Middleton aurait elle aussi été froissée par l’attitude de sa future belle-soeur qui aurait notamment haussé le ton avec son personnel du palais de Kensington, où les deux couples vivaient ensemble à l’époque. Kate aurait même fondu en larmes lors d’un essayage de robe de demoiselle d’honneur pour sa fille Charlotte…

Autre complication qui a marqué les préparatifs du mariage jusqu’au dernier moment : le conflit de Meghan Markle avec son père Thomas Markle, un retraité installé au Mexique. Après avoir organisé une fausse paparazzade pour empocher quelques billets, celui-ci a manqué les noces royales, invoquant un grave problème cardiaque l’empêchant de faire le voyage jusqu’à Windsor. Finalement, la mariée a été conduite à l’autel par son beau-père le prince Charles. Bien que soutenue par de nombreux amis, Meghan Markle n’a invité qu’un seul membre de sa famille à son mariage : sa mère Doria Ragland.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*