Timide de deux sièges, Netanyahu obtient la majorité aux élections en Israël: les sondages de sortie


JERUSALEM: Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devrait obtenir la majorité lors des troisièmes élections législatives sans précédent dans le pays, les sondages de sortie le projetant de remporter 59 sièges, soit deux de moins que la majorité des 120 membres du Parlement, selon les médias Mardi.
Les Israéliens ont voté lundi pour la troisième fois en moins d’un an pour sortir de l’impasse sur la formation du gouvernement, le plus ancien président du pays, Netanyahu, 70 ans, se battant pour sa survie politique au milieu d’accusations de corruption.
Le taux de participation final dans les sondages a été de 71%, contre 69,8% lors des dernières élections tenues en septembre, appelées après que Netanyahu et son principal adversaire Benny Gantz – chef de l’alliance bleue et blanche – n’ont pas pu mettre regroupent des coalitions majoritaires.
Les sondages de sortie ont été publiés peu de temps après la fin du vote.
Cependant, les résultats officiels qui devaient être annoncés mardi ont été retardés en raison des nouvelles procédures adoptées pour cette élection, ainsi que de la question du dépouillement des votes des électeurs en quarantaine pour coronavirus, a rapporté le journal Harretz.
Les résultats du vote final sont attendus mercredi, selon le communiqué.
Le parti du Likud est en tête avec 36 sièges, tandis que Gantz a obtenu 29 sièges après que 31% des votes aient été comptés mardi à 6h40 (heure israélienne), selon le rapport.
La Liste commune est actuellement le troisième parti en importance avec 12 sièges, suivi de près par le judaïsme et la shas unis de la Torah, chacun avec 11. Yamina a huit sièges, Labor-Gesher-Meretz sept, et Yisrael Beiteinu en a six, a-t-il dit.
Les premiers sondages à la sortie avaient prédit 60 sièges pour Netanyahu, tandis que la nouvelle prédiction de 59 sièges lui laisse deux sous-majorité à la Knesset (Parlement israélien), a rapporté le Jerusalem Post.
Les chiffres devraient changer car les votes des soldats, qui ont tendance à pencher vers la droite, n’ont pas encore été comptés et la liste commune a tendance à descendre d’un siège lorsque les votes des soldats sont ajoutés, selon le rapport.
Pendant ce temps, Netanyahu s’est entretenu avec les chefs des partis dans son camp immédiatement après l’annonce des élections, a annoncé le Jerusalem Post dans son rapport.
Des sources au Likoud ont déclaré qu’il tenterait même de former un gouvernement avant le début de son procès pénal le 17 mars.
Netanyahu, qui est le premier ministre depuis plus de 13 ans au total, fait face à des accusations de corruption, de fraude et d’abus de confiance dans le cadre de trois affaires.
Israël a toujours eu un gouvernement de coalition et n’a jamais vu un seul parti régner depuis son indépendance. Les partis religieux, eux-mêmes très partagés mais définitivement du côté droit du spectre politique, ont toujours fait partie des gouvernements de coalition, sauf celui dirigé par Ariel Sharon.
Le taux de participation aux dernières élections est le plus élevé depuis les élections de 1999, lorsque le président sortant Netanyahu a perdu contre Ehud Barak lors d’un concours direct.



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*