Anne Hidalgo veut augmenter le budget de la culture à Paris


Samedi 29 février, Anne Hidalgo a choisi le 100, un lieu multiforme de création et d’exposition dans le 12e arrondissement de Paris, pour annoncer ses propositions culturelles pour la mandature à venir.

» LIRE AUSSI – Municipales à Paris: Anne Hidalgo monte au front face à ses rivales

Exercice à la fois nécessaire et sans grands risques: si la maire est critiquée pour ses embouteillages ou la saleté des rues, les Parisiens sont fiers de leur offre culturelle et tiennent à garder l’avantage. «Nous avons une exception culturelle dans la capitale, et il faut la maintenir» indique-t-on dans l’entourage de la Maire. «L’exception» n’est pas uniquement due à l’action municipale, puisque les grands joyaux culturels, comme le Louvre ou la Sainte Chapelle, appartiennent à l’État.

Les propositions d’Anne Hidalgo prennent tout d’abord la forme d’investissements sonnants et trébuchants. Durant la prochaine mandature, le budget culture devrait légèrement croître, à 500 millions d’euros. Ce que l’opposition ne devrait pas contester outre mesure, en dépit de l’endettement colossal de la municipalité. «Une ville où on s’inquiète plus de la propreté des trottoirs que de l’éducation des enfants et de la Culture ne tourne pas rond» a lancé le candidat Cédric Villani, à l’unisson avec la maire sortante.

La restauration des musées

Outre la restauration à venir de plusieurs musées appartenant à la ville (Cognac Jay, Bourdelle, de la Vie romantique), ou l’agrandissement de l’Institut des cultures de l’Islam, Anne Hidalgo prévoit d’ouvrir deux nouveaux lieux. Un aux portes de Paris, sans doute dans le 18e arrondissement, destiné à exposer les 1000 sculptures issues des rues ou des églises, actuellement dans une réserve à Ivry-sur-Seine (94).

Un autre, plus emblématique, dans la crypte de Notre Dame de Paris. Pour l’instant, la ville est propriétaire d’un parking situé sous le parvis de la cathédrale, qui jouxte les vestiges de l’île de la Cité, mis au jour dans les années 60. Le parking devrait être supprimé et servir d’extension pour créer un espace muséal d’Archéologie, s’appuyant sur le numérique.

Reconfigurer le parvis de Notre-Dame

Le parvis de Notre-Dame de Paris devrait, dans les années à venir, faire l’objet d’une vaste reconfiguration – c’est en tout cas le souhait de l’Église et de l’État. La rénovation de la crypte s’inscrirait dans ce mouvement, et on pressent que les 50 millions d’euros votés au Conseil de Paris pour la rénovation de la cathédrale serviront à ce projet de crypte, dont la ville est propriétaire.

Côté patrimoine, et alors que les associations de sauvegarde pointent régulièrement les bâtiments dégradés, ou les églises dont les décors s’effritent, la maire promet de poursuivre son plan pour le patrimoine cultuel.

Doté de 80 millions d’euros sur la mandature, ce qui est jugé insuffisant par tous ceux qui veillent à l’entretien des 86 édifices parisiens, il sera reconduit. S’y ajoutera la restauration de la chapelle de la Sorbonne (5e), de la fontaine des Innocents (1er) ou de celle de Niki de Saint Phalle, près du Centre Pompidou. C’est mieux que rien, même si l’esthétique parisien pourrait être bousculé, dans les six prochaines années, sous l’effet des politiques d’urbanisme et écologique voulues par Anne Hidalgo.

» LIRE AUSSI – Anne Hidalgo peut-elle vraiment planter 170.000 arbres d’ici 2026?

La maire a déjà annoncé l’implantation de 17 000 arbres dans des «forêts urbaines», derrière l’Opéra, sur le parvis de l’Hôtel de Ville ou ailleurs, ainsi que la piétonnisation de la place de la Concorde – des promesses qui effraient les tenants amoureux du Paris historique.

Ce samedi 29 février, c’est aussi une culture de proximité et de quartiers, celle qui créé du lien, que la maire sortante a voulu prôner. Deux nouvelles médiathèques, dans les 13e et 19e arrondissements, sont annoncées, ainsi qu’une école de cirque ou des maisons des pratiques culturelles, dans chaque arrondissement.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*