Roger Federer s’est assis dans la classe d’une école primaire namibienne


La superstar suisse du tennis, Roger Federer, a visité une école primaire en Namibie avant son match de charité en Afrique du Sud. Le détenteur du record de 20 titres de Grand Chelem était en Namibie ce mercredi, deux jours avant le match en Afrique.

Selon le communiqué de presse, Roger a passé du temps dans un centre de DPE et une école primaire afin de se faire une idée personnelle de l’efficacité de la « School Readiness Initiative »

Le Suisse a suivi des cours en classe, il a assisté à un groupe d’apprentissage d’éducateurs et d’enseignants, et il a également parlé aux parents. En outre, l’homme de 38 ans a rencontré le président du pays ainsi que d’autres représentants importants du gouvernement, afin d’échanger sur l’importance d’une éducation de qualité pour la petite enfance.

La Fondation Roger Federer a pour objectif clair d’aider les personnes dans le besoin et, elle a été particulièrement active en Afrique. Selon le communiqué de presse, la Fondation Roger Federer avec un bureau régional en Afrique du Sud mène des programmes danss six pays d’Afrique australe (Botswana, Malawi, Namibie, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud), en plus la Suisse.

Depuis ses débuts, la fondation a dépensé 750 millions de dollars namibien pour ses initiatives d’éducation menées dans 7 000 écoles primaires et préscolaires. Plus de 1,5 million d’enfants ont bénéficié d’une éducation de meilleure qualité grâce à un engagement au cours des 16 dernières années.

L’initiative de préparation à l’école en Namibie a également été décrite dans le communiqué de presse : Depuis 2014, la Fondation Roger Federer investit dans l’éducation de la petite enfance en Namibie en partenariat avec ses partenaires locaux, à savoir Lifeline Childline, Churches Alliance for Orphans et Women’s Action for Development in Namibia.

Actuellement, une initiative nationale de préparation à l’école, d’une valeur de 90 millions de dollars namibien, est en cours. Un programme de sept ans financé conjointement par la Fondation Botnar visant à atteindre 3000 établissements d’enseignement afin de donner aux jeunes apprenants namibiens, pauvres et vulnérables, un bon départ dans l’éducation formelle.

L’Initiative de préparation à l’école met en place des processus de responsabilité conjointe de tous sur le terrain concernant les améliorations immédiates pour les jeunes élèves ; élargir l’accès aux structures d’apprentissage préscolaire adaptées à l’âge, que ce soit dans les écoles primaires ou temporairement dans les centres privés de développement de la petite enfance, renforcer les capacités et améliorer les compétences des éducateurs et des enseignants de la petite enfance en matière d’apprentissage précoce.

Et, en particulier, renforcer la méthodologie de l’apprentissage par le jeu, la préparation à l’école et la phase sensible de transition vers l’école primaire. Depuis son lancement, le programme de préparation à l’école a commencé en 2018 avec un projet pilote qui a été mis en œuvre avec succès dans 204 établissements d’enseignement dans les quatre régions de Khomas, Oshana, Kavango East et Kavango West, jusqu’en décembre 2019.

Le programme a donné accès à un apprentissage précoce de qualité à plus de 10 000 apprenants préprimaires, formé plus de 390 éducateurs et enseignants à l’aide d’un cours de préparation à l’école et de transition sur tablette.

Il a aussi mis en place un mécanisme de mentorat entre pairs pour renforcer les capacités des éducateurs, des enseignants du préprimaire et de la première année ; la mobilisé les parents et les communautés pour améliorer les environnements de jeu et d’apprentissage pour les apprenants dans les centres de DPE, en plus de développer des applications et des outils qui aident les éducateurs et les enseignants à évaluer les enfants sur une base continue et à soutenir entre autres la réalisation des étapes de développement.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*