Msuva met en garde contre l’installation accélérée du VAR en Afrique


Le Taifa Star déclare que les fonctionnaires devraient prendre du temps avant d’effectuer l’utilisation de la nouvelle technologie pour s’assurer qu’elle fonctionne efficacement

Simon Msuva a mis en garde contre toute précipitation du recours à l’arbitre assistant vidéo (VAR) en Afrique.

L’Egypte et le Maroc, où le joueur s’avère pour Difaa El Jadida, sont parmi les meilleures nations qui poussent à l’utilisation du VAR et les arbitres sont formés sur la façon de l’utiliser. Cependant, l’attaquant a mis en garde contre tout mal si la nouvelle technologie n’est pas installée de la bonne manière avec tous les facteurs pris en compte.

« Nous comprenons l’état de nos stades, un incident pourrait se produire et lorsque vous effectuez un suivi, vous vous rendez compte que les machines sont éteintes, cela peut être embarrassant », a déclaré Msuva. Mwanaspoti.

«Je préférerais que nous prenions du temps à installer et à utiliser le VAR plutôt que de faire la mauvaise chose. Nous pensons peut-être que nous trouvons une solution, mais dans le processus, nous créons un autre problème.

L’article continue ci-dessous

« Même les responsables européens sont en difficulté, mais attendons de voir ce qui se passera », a ajouté Mme Msuva.

Au Maroc, le VAR pourrait être utilisé à partir de la saison 2020/21, mais comme pour l’Égypte, la formation est en cours.

Actuellement, aucun pays en Afrique n’utilise VAR.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*