L’Académie française César s’engage à se réformer pour surmonter la crise


Face aux pressions croissantes au sein de l’industrie cinématographique française et aux menaces de boycott, le conseil d’administration de la Cesar Academy (équivalent français des Oscars), a promis de réformer son fonctionnement et son leadership d’entreprise avec l’aide d’un médiateur.

Présidée par le producteur français Alain Terzian, l’Académie César est sous le feu depuis l’annonce des 12 nominations pour «Un officier et un espion» de Roman Polanski. Certains critiques ont souligné le manque de parité entre les sexes, de diversité et de transparence dans le vote de Cesar corps, ainsi qu’au sein de l’académie elle-même.

L’académie a déclaré mardi qu’elle avait demandé à l’Office national du film la nomination d’un médiateur qui sera chargé d’aider l’académie à «modifier profondément le statut et la gouvernance de l’académie».

Selon un communiqué: «L’Association pour la promotion du cinéma (qui dirige l’Académie Cesar) a pris note des critiques, des questions et des problèmes concernant la gouvernance de l’académie… Nous demandons maintenant un apaisement afin d’éviter de mettre en danger la déroulement harmonieux de la 45e cérémonie César. »

Plus à venir.



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*